C'est quoi ?

Donner la parole aux jeunes et faire savoir ce qu’ils pensent de l’avenir !

Tel est l’objectif du projet « Comment je vois mon univers en 2030 ? » qui a été lancé en janvier 2010 par la Fondation P&V.
Ceux qui ont entre 16 et 26 ans aujourd’hui en auront entre 36 et 46 en 2030; quels sont leurs projets, leurs craintes, leurs espoirs, leurs idées pour l’avenir de notre monde et quelles sont leurs aspirations personnelles ? L'année 2030 s'apparente pour eux à un futur lointain. Pourtant c’est maintenant que les jeunes posent les jalons de notre monde de demain. Comment voient-ils l’avenir ? Comment notre société pourrait-elle évoluer en 2030 ?

Du 20 janvier au 30 avril 2010, la Fondation P&V a lancé un appel aux jeunes, domiciliés en Belgique et âgés de 16 à 26 ans, à décrire librement, individuellement ou en groupe, sous la forme d’un bref scénario ou d’un synopsis (écrit, audio ou visuel), leur vision du monde en 2030. Une centaine de visions du monde en 2030 sont publiées sur ce site web. Elles font l’objet d’une analyse universitaire qui sera rendue publique au printemps 2011.

Réalisation de deux productions artistiques à partir des synopsis lauréats

Le 26 mai dernier, les 13 membres du jury présidé par Mark Elchardus (VUB), également président de la Fondation P&V, composé d’une majorité de responsables d’organisations de jeunes, a sélectionné 2 synopsis lauréats (un néerlandophone et un francophone) qui serviront de source d’inspiration à deux productions artistiques. Celles-ci seront réalisées par des jeunes accompagnés par des artistes et techniciens professionnels et feront l’objet d’une diffusion la plus large possible. Le type de réalisation artistique (film, spectacle, art plastique, livre, bande dessinée, multimedia…) est laissé libre.
La mise en œuvre de ces productions débutera en octobre 2010 et devrait être achevée pour l’été 2011. Elles feront chacune l’objet d’un reportage filmé.

Les lauréats

Les lauréats ont été proclamés le mardi 5 octobre 2010 à la Maison du Spectacle-la Bellone à Bruxelles. Abraham Fransen (FUSL) et Fons Van Dyck (BBDO) ont présenté et commenté les visions de 2030 envoyés par les jeunes. Mark Elchardus (VUB), Olivier Servais (UCL), Rob De Donder (Vlaamse Jeugdraad) et Alexandre Azer-Nessim (Conseil de la Jeunesse) ont participé au débat qui a suivi cette présentation.

Le lauréat francophone est Sylvain Camilleri avec son synopsis intitulé « la Belgindonésie ». Né en 1983 à Marseille, Sylvain est domicilié depuis un an à Bruxelles. Il imagine avec beaucoup d’humour la disparition de la Belgique, non pas du fait d’une séparation entre flamands et wallons, mais à cause d’un tsunami gigantesque qui a inondé l’Indonésie et entraîné l’afflux massif de réfugiés dans notre pays.

Eef Briers, la lauréate néerlandophone, est née à Genk en 1987. Elle a écrit son scénario « Even bijkletsen » (« un brin de causette ») dans le cadre d’un stage effectué au sein de l’asbl Eeland à Genk. Elle adresse un « mentalmail » à une copine qu’elle n’a plus vue depuis longtemps. Elle y raconte les changements intervenus sur terre depuis que son amie est partie vivre sur la « Couronne », le nouveau monde virtuel qui entoure l’ancien monde physique.

La Fondation P&V est une fondation d’utilité publique soutenue par le Groupe P&V (coopérative d’assurances) qui veut encourager la responsabilité sociale des jeunes et leur participation active à la construction d’un monde solidaire. Ses projets ont tous pour objectif de soutenir la citoyenneté active et de lutter contre l’exclusion sociale des jeunes. Les valeurs de l’Economie sociale guident ses actions et leur fonctionnement : solidarité, émancipation, citoyenneté et participation.

Le projet « Comment je vois mon univers en 2030 ? » invite les jeunes à réfléchir au monde de demain, à poser un regard critique sur notre société actuelle et à se projeter dans l’avenir de manière créative. Il veut encourager les jeunes à exprimer leur vision du futur, stimuler le débat, favoriser leur participation active et citoyenne, cultiver leur créativité, leur talent et leur contribution à la construction d’un monde meilleur. Il vise également à sensibiliser notre société sur les préoccupations et attentes des jeunes.